Categories
Auto

5 conseils pour conduire en toute sécurité l’hiver

Que vous conduisiez dans la neige pour la première fois ou que vous soyez un conducteur chevronné à la recherche d’un rafraîchissement rapide, nous avons quelques conseils utiles sur la conduite en hiver pour tout le monde. Comme les conditions diffèrent dans chaque ville canadienne, nous avons dressé une liste de conseils de conduite hivernale pour vous aider à traverser en toute sécurité la saison la plus froide de l’année.

La conduite hivernale au Canada commence à peine à être pratiquée et la plupart des régions du Grand Nord verront beaucoup de neige et de glace sur les routes pendant six mois.

Chaque province a ses propres conditions de conduite en hiver, notamment en ce qui concerne la nécessité ou non de pneus d’hiver. Le fait de prendre le volant en hiver est incomparablement différent de la conduite en automne, au printemps et en été.

Que vous vous trouviez dans les provinces maritimes agitées, dans les Prairies glaciales ou dans les régions tempérées du Grand Toronto ou de Vancouver, ces conseils peuvent vous aider à naviguer en toute sécurité dans le froid canadien.

Conduire sur des routes enneigées et verglacées pendant l’hiver canadien est pratiquement garanti. Pourtant, de nombreux automobilistes n’ont pas les compétences ou les connaissances nécessaires pour conduire sur des routes verglacées. Mais nous vous donnons quelques conseils simples mais importants sur la conduite en hiver, en commençant par la façon de contrôler votre voiture lorsqu’elle glisse sur une chaussée glissante.

Ne freinez jamais lorsqu’il neige ou qu’il y a du verglas.

Si vous devez vous arrêter rapidement, le fait de pomper les freins vous aidera à vous arrêter plus vite sans glisser. Si votre voiture est équipée d’un système de freinage moderne, vous avez peut-être senti ou entendu son système de freinage antiblocage (ABS) s’enclencher, ce qui vous aide à vous arrêter sur une chaussée glissante en pompant rapidement les freins pour vous.

Si votre voiture est équipée d’une boîte de vitesse standard, le fait de rétrograder peut vous aider à ralentir votre voiture au lieu d’utiliser les freins. Cela est particulièrement utile lorsque vous descendez une colline. Veillez simplement à ne pas mettre l’embrayage en drapeau lorsque vous le relâchez, sinon vous risquez de déraper.

Lorsque vous conduisez un véhicule sur des routes enneigées ou verglacées, ne freinez jamais brusquement et n’accélérez jamais dans un virage. Si vous commencez à déraper alors que vous freinez dans un virage, relâchez les freins et pointez votre volant dans la direction où vous voulez aller.

Un dérapage des roues avant – également appelé sous-virage – se produit lorsque les roues avant perdent de leur adhérence. Si vous commencez à déraper :

  • Ne paniquez pas, restez calme. (Frappez sur vos freins, ou l’essence ne fera qu’empirer les choses).
  • Au lieu d’accélérer ou de tourner rapidement, relâchez l’accélérateur, et laissez la traction de vos pneus diriger le véhicule sans toucher aux pédales de frein ou d’accélérateur.
  • Dirigez le véhicule dans la direction où vous voulez aller.
  • Une fois que vous êtes sorti d’une zone de glace, vous pouvez à nouveau accélérer.

Si vous vous trouvez sur une route secondaire ou une rue qui n’a pas été sablée, n’oubliez pas qu’il y a toujours un risque de dérapage. Freinez légèrement et gardez votre volant aussi droit que possible.

Si vos roues arrière glissent à cause du verglas et que votre voiture commence à tourner, on parle de survirage. Pour corriger un dérapage des roues arrière, vous devez le faire :

  • Réduire la consommation d’essence
  • Tournez-vous dans le toboggan avec votre volant pour vous assurer que toute la voiture est bien droite. Cela atténuera le dérapage et vous mettra sur la bonne voie pour contrôler complètement votre véhicule.

Le virage peut cependant perpétuer le problème, alors gardez la tête froide pour éviter une réaction réflexe à un dérapage.

Débarrassez votre voiture de la glace et de la neige

Si vous prévoyez de conduire et qu’il y a du vent, de la neige et du froid glacial, assurez-vous que votre voiture est dégagée pour que la visibilité depuis le siège du conducteur soit bonne. Brossez toutes les vitres, le capot de votre voiture, ainsi que vos feux arrière et vos phares.

Si vous ne déneigez pas le toit, la neige peut tomber sur votre pare-brise lorsque vous décélérez, ce qui constitue une infraction passible d’une amende dans certaines provinces.

Le gel peut entraîner une accumulation de glace sur la surface de votre véhicule. Le spray dégivrant est un excellent moyen de faire dégeler rapidement la glace de vos vitres si elle est difficile à racler. Et, lorsque vous garez votre véhicule, soulevez vos essuie-glaces pour vous assurer qu’ils ne gèlent pas sur votre pare-brise.

Garder une distance de sécurité

Un grand danger lors de la conduite dans une tempête de neige est que les autres conducteurs sont inexpérimentés sur les routes enneigées ou n’ont pas les pneus appropriés. Conduisez lentement. La distance entre les véhicules est un facteur clé lors de la conduite dans une tempête de neige, car vous avez besoin d’un espace et d’un temps raisonnables pour freiner en toute sécurité.

Vous pouvez facilement perdre de l’adhérence si vous appuyez sur les freins, alors réduisez votre vitesse et si d’autres conducteurs choisissent de vous suivre ou de rouler plus vite, laissez-les vous dépasser.

Soyez très prudent lorsque vous conduisez sous une pluie verglaçante

Dans certaines villes canadiennes, il est inévitable de conduire sous la pluie avec des températures glaciales. Au Canada, les températures fluctuent, ce qui entraîne le développement de toutes sortes de conditions routières. Le plus souvent, là où il y a de la pluie verglaçante, il y a des routes glissantes et de la glace noire.

Il est important que les conducteurs fassent preuve d’une extrême prudence lorsqu’ils conduisent par ce genre de mauvais temps, car les risques de perdre le contrôle du véhicule sont plus grands et il peut être plus difficile de le voir.

Si vous devez absolument conduire sous une pluie verglaçante :

  • Accordez-vous beaucoup de temps, car le trajet sera très probablement plus long.
  • Pendant que vous êtes sur la route, gardez de l’espace entre les autres véhicules et faites attention aux chasse-neige et aux camions de sel.
  • En cas de pluie verglaçante, les véhicules d’entretien des routes sont toujours en train de saler ou de sabler les routes. Essayez de rouler derrière les véhicules d’entretien à une distance sûre plutôt qu’à côté d’eux.
  • Freinez doucement et évitez de vous laisser distraire par la conduite ; la pluie verglaçante est plus dangereuse qu’il n’y paraît.

Planifiez à l’avance pour assurer votre sécurité au volant en hiver

Ne sous-estimez pas à quel point il est facile de perdre le contrôle de votre véhicule dans de mauvaises conditions météorologiques. Voici quelques derniers conseils à garder à l’esprit à l’approche de l’hiver :

Restez sur les routes principales

Lors d’une tempête de neige ou de verglas, il est probable que votre ville dispose de chasse-neige et de camions de sel qui entretiennent les routes principales avant les routes secondaires.

Si vous prévoyez de conduire en hiver, restez sur les routes principales pour éviter les routes non déneigées et non salées. Vous réduirez ainsi au minimum les risques d’accident lié à un véhicule en raison d’un mauvais entretien de la route.

Voir et être vu

L’une des meilleures façons d’éviter un accident est de s’assurer que tous les automobilistes et les piétons vous voient sur la route. Assurez-vous que vos phares sont allumés et déneigés, évitez à tout prix de vous laisser distraire par la conduite et, comme nous l’avons déjà mentionné, maintenez une distance de sécurité entre les autres véhicules.

Il peut être difficile de voir les autres véhicules dans votre angle mort, surtout pendant une tempête de neige. Gardez votre vitesse et soyez attentif à tout type de mouvement sur la route.

Évitez de conduire dans de très mauvaises conditions

Si vous vérifiez le temps qu’il fait et qu’il fait très mauvais dehors, vous devriez peut-être éviter de prendre le volant. La meilleure pratique consiste à attendre qu’une tempête de neige se calme ou que vous soyez sûr que les véhicules d’entretien des routes ont récemment visité les routes.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *